La forêt et le vallon de Boscodon

Fiche technique

Thème : botanique Difficulté : moyen
Durée : 2 à 4 jours Dénivelé positif : 500 m à 650 m par jour
Lieu : Crots Particularité : hébergement en gite d'étape

fleurs femelles de mélèzes

Le vallon de Boscodon est un lieu exceptionnel des Hautes-Alpes avec en particulier une abbaye du 12e siècle, une forêt exceptionnelle, des torrents impétueux, des versants où se découpent des pyramides de roche beige, un très bel alpage, le sommet du Morgon tout proche …

Ce séjour de 2 à 4 jours propose des randonnées en étoile au départ d’un gite d’étape situé dans le vallon afin d’en découvrir les différents aspects. C’est l’occasion de belles découvertes naturalistes.

1er jour : La forêt de Boscodon
La forêt, située à l’ubac du vallon, est une hêtraie-sapinière d’une richesse floristique exceptionnelle. Elle est célèbre pour ses sapins et épicéas plusieurs fois centenaires et pour ses 10000 pieds de sabots de Vénus, orchidée rare et très originale. Mais de très nombreuses autres espèces végétales y prospèrent comme par exemple le grand trochiscanthes nodiflora, la dangereuse belladone, la délicate listère à grande feuilles ou l’élégant lis martagon. La forêt fait l’objet d’un classement en zone Natura 2000 et du label forêt d’exception.

2e jour : Le cirque de Bragousse, l’alpage du Morgon et le sentier des Pyramides
La randonnée est une grande boucle qui permet de parcourir des paysages très contrastés. Elle démarre à la Fontaine de l’Ours au cœur de la forêt dans une zone peuplée de sapins et d’épicéas pouvant atteindre plus de 40 m avec une belle strate herbacée avec l’épiaire des Alpes et le saxifrage à feuilles en coin. Plus haut, la vue est impressionnante sur le cirque de Bragousse où les versants de dolomie et de gypse subissent une érosion si intense qu’aucun couvert végétal ne peut se maintenir. Le torrent réputé pour ses crues dévastatrices charrie parfois des blocs de plusieurs centaines de tonnes. A l’approche du col de la Baisse, la forêt laisse place à la pelouse sub-alpine avec ses gentianes jaunes et à quelques zones d’éboulis où prospère la bérardie laineuse. Passé le col de la Baisse, le paysage change complètement. Un paisible alpage, parsemé de quelques mélèzes s’étend au pied du pic de Morgon avec son petit lac, sa source, ses marmottes et ses brebis. Le retour a lieu par le sentier des Pyramides qui comme son nom l’indique est parsemé de puissantes pyramides de dolomie.

3e jour (si 3 ou 4 jours) : Le clos Besson
Sur le versant Adret du vallon s’étend une grande forêt de mélèzes plantée pour l’essentiel lors des opérations de reboisement de la fin du 19e et du début du 20e siècle. Les glissements de terrains en montagne et les inondations catastrophiques dans les vallées que le 19e siècle a connu ont fait comprendre les multiples rôles joués par forêts de montagne. Le RTM (Restauration des Terrain de Montagne, service aujourd’hui rattaché à l’ONF), a entrepris d’importants travaux de reboisement dans les Hautes Alpes. Le mélèzin du Clos Besson en est un exemple. La randonnée passe à proximité d’une petite chapelle de montagne qui était l’objet d’un pèlerinage réputé.

4e jour (si 4 jours) : Le col de la Rousse
La randonnée au col de la Rousse est un parcours en balcon au dessus du cirque de Bragousse et se termine au col donnant accès à l’Ubaye. Les environs du col sont propice au développement de la bérardie laineuse, une astéracée rare et originale.

Le programme peut être modifié en fonction des conditions (météo, neige, condition physique du groupe …).

Les plus de cette randonnée :

  • une flore exceptionnelle ;
  • plusieurs curiosités géologiques et géomorphologiques intéressantes ;
  • les paysages du vallon de Boscodon et de l’Embrunais ;
  • au printemps : l’explosion de la vie végétale ; en été : la douce tiédeur d’un ubac ; en automne : les couleurs flamboyantes des mélèzes et des érables au milieu des sapins.